Mariage juif

À jour en Octobre 2017

Écrit par les experts Ooreka

Le mariage juif est un mariage religieux qui a lieu après le mariage à la mairie, comme pour le mariage à l'église, le mariage protestant, le mariage orthodoxe, ou le mariage musulman.

Le mariage hindou, quant à lui, est différent et dépend de traditions ancestrales.

Qu'est-ce qu'un mariage juif ?

Le mariage juif est fortement réglementé par la religion judaïque tant sur les traditions et les pratiques rituelles que sur la vie des individus.

C'est un acte religieux de sanctification et d'élévation. L'homme et la femme acceptent de vivre ensemble dans l'amour et le respect mutuel. Ils se devront de transmettre à leurs futures progénitures, les valeurs traditionnelles.

L'homme (hatan) et la femme (kala) se préparent à garantir les aspects religieux, spirituels et moraux.

Le cérémonial doit symboliser la beauté de leur relation ainsi que les obligations qu'ils ont envers le peuple juif.

Comment se déroule le mariage juif ?

Dans un premier temps, la fiancée prend un bain rituel de purification nommé, mikve, la veille de la célébration du mariage juif.

Les mariés doivent jeuner le jour du mariage et jusqu'à la cérémonie et lire durant ce temps des prières.

C'est le rabbin qui célèbre le mariage et bénit les mariés. Le mariage se déroule sous le dais nuptial (houpa) dans la synagogue. Il symbolise l'entrée de la future mariée dans sa nouvelle demeure et la protection divine.

Durant la cérémonie, le jeune homme relève le taleh (châle de prière).

1re étape

  • Le fiancé passe l'alliance au doigt de sa fiancée devant deux témoins, puis le couple boit une coupe de vin.
  • Le rabbin fait la lecture de la ketouba, acte de mariage. Celui-ci est signé par les deux témoins et par les mariés. Le marié s'engage à protéger sa femme.

2e étape

La deuxième étape du mariage juif est la récitation des 7 bénédictions (chevra bra'hot) qui prépare la bénédiction du couple. Celui-ci boit ensuite une deuxième coupe.

Lecture  des 7 bénédictions (chevra bra'hot) qui prépare la bénédiction du couple

Dernière étape

Pour clore la cérémonie du mariage juif, le marié casse un verre de son pied droit en souvenir de la destruction du temple de Jérusalem. Selon la tradition, plus il y aura d'éclats de verre, plus le couple sera prospère.

Le hatan (le marié) et la kala (la mariée) quittent alors la houpa accompagnés et acclamés par tous les invités qui dans la joie crient un : « mazel tov ».

Les jeunes mariés se dirigent ensuite vers la pièce Yi'houd qui est un endroit intime réservé spécialement pour eux.

Vient ensuite le seouda, qui est le repas de noces où il y a beaucoup de musiques et de danse. Des repas de fête ont lieu durant les 7 jours qui suivent le mariage. Des bénédictions sont récitées à l'issue de chaque repas.

Bon à savoir : le mariage ne peut pas être célébré le jour de shabbat, ni un jour de fête, ni pendant la période de l'Omer. De plus, le jeune homme ne peut pas épouser une personne non juive. En revanche, le divorce est accepté par la religion juive.


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !