Wedding blues

Sommaire

Le wedding blues, tout comme le baby blues, est une dépression qui apparaît dans les jours qui suivent le mariage. Après s’être consacré(e) à la cérémonie pendant des mois, la ou le marié(e) ressent un sentiment de vide qui le ou la plonge dans une véritable déprime.

Il existe pourtant des solutions pour prévenir ce trouble psychologique et profiter au mieux de chaque instant.

Qu’est-ce que le wedding blues ?

Le wedding blues, ou la dépression après le mariage, concerne près de deux mariés sur cinq. Les symptômes peuvent aller du simple coup de déprime pendant quelques jours, à une véritable dépression qui s’installe pendant plusieurs mois. Longtemps resté tabou, ce trouble psychologique est pourtant un problème qui peut nécessiter une prise en charge spécialisée dans certains cas.

Le mariage est une célébration qui se prépare pendant de longs mois. La pression sociale, familiale et personnelle, ainsi que les émotions fortes de cette journée peuvent « faire craquer » la ou le marié(e) lorsque la fête est finie. Plusieurs raisons peuvent expliquer l’apparition d’un wedding blues :

  • la sensation de vide laissée par la fin des préparatifs et de l’attention autour de soi ;
  • la déception d’un mariage fantasmé et idéalisé pendant des mois qui ne se passe pas comme prévu ;
  • le changement de statut ;
  • le surinvestissement ;
  • l’engagement du mariage ;
  • la peur de l’échec.

Wedding blues : ses caractéristiques

Le wedding blues se caractérise par des symptômes apparaissant dans les heures ou les jours qui suivent la fin du mariage :

  • sentiment de vide intérieur ;
  • grande fatigue ;
  • pleurs et tristesse ;
  • perte de motivation et d’envie ;
  • sentiment d’être inutile ;
  • remise en question ;
  • anxiété, attaque de panique ;
  • troubles du sommeil et de l’appétit.

Dans la plupart des cas, ils disparaissent en quelques jours et le couple trouve d’autres centres d’intérêts. Dans les cas les plus graves, ils s’installent pendant des mois et nécessitent une prise en charge psychologique et psychiatrique spécialisée.  

Que faire en cas de wedding blues ?

Identifier le wedding blues est la première étape pour agir. Lorsque les symptômes sont là, il est important d’en parler avec son conjoint(e) et son entourage dès que possible. Si les pleurs et le mal-être persistent au quotidien, il est préférable de consulter un spécialiste (psychologue, psychiatre). Se reposer et réfléchir à de nouveaux projets comme un voyage de noce, un bébé ou une maison permet de se sortir de cette difficile léthargie.  

Anticiper le wedding blues lors des préparatifs du mariage est possible. Il faut pour cela :

  • accepter que rien ne se passera de façon parfaite ;
  • déléguer autant que possible ;
  • partager les préparatifs avec son futur conjoint ;
  • voir ses amis et poursuivre ses activités habituelles ;
  • faire des projets après le mariage ;
  • écouter ses envies et pas ce que les autres attendent.

Le mariage n’est pas une fin en soi, mais bien le début d’une histoire qui se construit à deux. Envisager les choses dans la continuité permet d’éviter de souffrir d’une déconvenue après le jour J et de vivre pleinement ce moment de bonheur. 

Mariage

Mariage : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur la cérémonie, l'organisation et les tenues
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Après le mariage

Sommaire