/ /
/

Mariage indien

Mariage indien

À jour en Octobre 2017

Écrit par les experts Ooreka
Mariage indien

Le mariage fait partie d'un des rites de passage dans les coutumes hindoues. Il s'agit du plus important de tous et c'est à ce titre qu'il est le plus souvent célébré en grande pompe.

Les jeunes filles sont mariées entre l'âge de 19 à 26 ans et les hommes le sont en moyenne à 26 ans également. Le choix des conjoints est le plus souvent fait par la famille en fonction des castes et du niveau social de chacun. Protocole et coutumes relatives au mariage indien.

Rituels précédant le mariage hindou

Avant de sceller l'union des jeunes mariés, eux-mêmes et leurs familles doivent accomplir un certains nombre d'actes :

  • Des pourparlers entre le père de la mariée et le futur marié sont faits.
  • La mariée plante 9 graines qui doivent avoir germé pour le jour J, en symbole de fertilité dans le mariage.
  • La cérémonie du Tilak où les membres masculins de la famille de la mariée se rendent chez le marié pour lui offrir des cadeaux et lui appliquer une pâte vermillon sur le front. La famille du marié répond en envoyant également des cadeaux à celle de la mariée.
  • Les fiançailles où les futurs époux s'échangent des bagues en or. Les familles fixent alors la date de la cérémonie.
  • Le pitthi et le mehndi où les époux sont recouverts de tatouages au henné ainsi que d'une pâte réalisée à base de farine de pois, de curcuma, d'huile ou d'eau dans le but de les purifier.

Bon à savoir : selon la tradition, la mariée ne peut reprendre ses activités ménagères qu'une fois son henné de mariage complètement effacé.

Mariage indien : déroulement du jour J

Le jour J est également rythmé par de nombreux rites qu'il convient de respecter au risque de compromettre la longévité du mariage. Ce dernier débute ainsi :

  • par l'arrivée du marié, à dos de cheval ou d'éléphant ou dans une voiture de luxe ;
  • il attend la mariée pour qu'elle lui passe une guirlande de fleurs autour du cou.

Le prête accomplit ensuite les rituels ou « mandap » en présence des époux et de leurs parents. Ces derniers se déroulent de la manière suivante :

  • Une prière est d'abord consacrée à Ganesh, le dieu de la chance et de la sagesse.
  • Les mains des époux sont unies mais ces derniers sont séparés par un drap et ne peuvent encore se voir.
  • On place sur leurs têtes une pâte à base de sucre de canne et de cumin aux vertus positives avant de faire tomber le drap.
  • Le marié va nouer une corde réalisée en herbes et tressée autour de la taille de la mariée afin de la soutenir dans ses nouvelles responsabilités.
  • Il passe ensuite deux colliers en or autour de son cou, symboles de l'engagement, la protection et la sécurité qu'il offre à la mariée.
  • Les écharpes des deux mariés sont nouées entre elles afin de symboliser la longévité de leur union.
  • Les époux s'envoient chacun du riz puis font 7 fois le tour du feu sacré pour conclure la cérémonie.

Après le mandap ont lieu les festivités propres au mariage où les invités sont conviés à se sustanter, boire et danser en honneur aux nouveaux époux.

Dot dans le mariage indien

La dot ou le fait que la famille de la mariée paye une certaine somme d'argent à celle du marié pour le mariage est une pratique universelle en Inde.

Son montant est fonction :

  • de la caste à laquelle appartient le marié ;
  • de sa place au sein de sa famille : aîné, cadet, etc. ;
  • de son poste au sein de la société indienne.

La dot n'est en revanche pas donnée sous forme d'argent mais de cadeaux.

Pour aller plus loin :



Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !