Déroulement d'un mariage juif

Sommaire

La célébration religieuse du mariage célèbre à la fois l’union de deux êtres et présente l’occasion pour les époux d’une réflexion sur la religion et les obligations du mariage qu’elle leur donnera.

Le mariage religieux a lieu après le mariage civil et est composé de nombreux rituels traditionnels. Nous faisons le point sur le mariage juif.

Engagement avant le mariage

Avant de pouvoir s’unir religieusement, les futurs époux doivent remplir plusieurs conditions. Ils doivent ainsi :

  • se marier civilement à la mairie en premier lieu ;
  • être tous deux de confession juive ;
  • ne pas choisir de célébrer leur mariage un samedi (jour du shabbat) ou tout autre jour de fête religieuse.

De plus, les futurs mariés doivent être en mesure de fournir au rabbin :

  • leurs extraits de naissance ;
  • les actes de mariage religieux et les livrets de famille de leurs parents.

Enfin, avant la cérémonie le fiancé ou « hatan » devra signer les différents documents liés à son contrat de mariage (la « ketouba ») en présence de proches et de témoins.

Déroulement de la cérémonie d'un mariage juif

L’union débute avec l’arrivée de la fiancée ou « kala » après quelques jours séparée de son fiancé. Ils se retrouvent sous le dais nuptial ou « houppe ».

Lors de ce moment la mariée est accompagnée de ses parents jusqu’au seuil du dais nuptial et invitée par son fiancé à le rejoindre afin de procéder à l’union.

Union ou « kiddouchin »

Les mariés sont accueillis par le rabbin qui leur donnera la bénédiction. Cette dernière est composée :

  • d’un discours pour célébrer l’événement ;
  • d’une bénédiction sur le vin ;
  • d’une bénédiction nuptiale ou « Birkat ha-iroussin ».

Les futurs époux doivent ensuite :

  • boire la coupe de vin sous les yeux de leurs témoins ;
  • le fiancé passe la bague à l’index de la main droite de sa fiancée, ce moment scelle l’union.

Lecture de la Ketouba

Le contrat de mariage a pour but de fixer les devoirs du marié envers sa femme. Il lui doit ainsi la protection, la satisfaction, le respect.

Le document est signé par le marié puis remis à la mariée. Cette signature sera suivie :

  • du passage de l’alliance du marié ;
  • d’une quête dont la récolte sera destinée aux nécessiteux.

« Nissouïn » ou les 7 bénédictions du mariage

Afin de bénir et de célébrer l’union effective devant Dieu et l’assemblée, 7 bénédictions seront récitées. Elles peuvent être données par le rabbin ou d’autres personnes associées à ce dernier.

Mariage juif : après la cérémonie

Il est ensuite de tradition d’évoquer le souvenir de Jérusalem.

Les mariés doivent alors réciter un verset tiré des psaumes et le marié brise un verre sonnant le début pour l’assemblée de laisser exprimer sa joie et leurs vœux de bonheur.

L’union est concrétisée par un court isolement ou « Yihoud » des deux époux qui rejoindront ensuite leurs proches et leurs invités lors du repas nuptial.

Pour aller plus loin :

Mariage

Mariage : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur la cérémonie, l'organisation et les tenues
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Organisation cérémonie

Sommaire